Comment choisir notre pratique de santé ou thérapeutique d’épanouissement dans le réseau PRO d’ETRE Plus ?

Avant de choisir une méthode naturelle de santé, une médecine douce ou une technique d’épanouissement personnel, il est important de nous clarifier. Voici quelques pistes et conseils utiles pour nous y aider.

Le choix d’une pratique se fait bien sûr en fonction de notre problématique, mais également en fonction de nos préférences, de notre personnalité et de l’effet de « résonance » avec la méthode recherchée. La grande diversité des pratiques fait qu’il y en a forcément une qui est faite pour nous !

Avant toute chose, clarifions notre objectif en matière d’accompagnement : est-ce pour soigner une maladie particulière, réduire le stress, soulager la douleur ou simplement maintenir notre niveau de santé (prévention) ? Est-ce pour dépasser un problème récurrent, se libérer d’une charge émotionnelle ou d’un fardeau transgénérationnel ? Ou encore, est-ce pour atteindre un objectif de vie, se sentir plus épanoui(e), initier un cheminement intérieur ?

Une fois l’objectif clarifé, il est plus facile de déterminer si nous avons besoin d’une pratique physique (comme l’ostéopathie, l'acupuncture, le drainage lymphatique, le massage, …), d’une méthode plus psychologique (comme l’hypnose, l’EFT, l’EMDR, le coaching, …) ou encore d’une technique psychocorporelle qui fait le trait d’union entre les deux (comme la sophrologie, le tai chi, le yoga, le watsu, …).

Renseignons-nous, lisons des articles introductifs aux pratiques « qui nous attirent le plus », écoutons les conseils et l’expérience de nos proches qui ont éventuellement expérimenté l’une ou l’autre de ces approches. Soyons attentifs aux rencontres, lectures et événements de vie qui sont, souvent à notre insu, autant de coups de pouce du destin et de précieux messagers.

Un autre aspect à clarifier concerne notre investissement temps et financier. Sommes-nous prêts à nous engager pour plusieurs séances ou même initier un cheminement thérapeutique à ‘durée indéterminée’ ? Avons-nous simplement prévu une petite somme pour une ou deux séances ou pouvons-nous nous permettre d’allouer un budget pour un suivi approfondi ? Là encore, le choix peut s’affiner en fonction des réponses obtenues.

Par ailleurs, il est également important d’être en accord avec le praticien lui-même. Dans le cas d’un spécialiste en médecine naturelle, ce dernier nous accompagnera peut-être pendant un certain temps. Assurons-nous que c’est une personne de confiance et avec qui nous pouvons être à l’aise. Même si l’on ressent clairement une « résonance » avec une méthode spécifique, il faut également trouver le praticien avec lequel nous avons un bon « feeling ». Soyons attentifs aux premières impressions (juste avant que le mental ne commence à conceptualiser la rencontre et créer une histoire…), c’est là où les intuitions spontanées sont les plus efficaces !

Finalement, n’oublions pas que la pratique choisie demandera toujours que nous nous impliquions avec sincérité. Fini le temps désuet où le praticien-expert tentait de résoudre chaque problème sans aucun engagement de notre part. Nous avons aussi notre rôle à jouer. Cela inclut le fait d’oser expliquer nos problèmes en toute transparence pour que le conseiller puisse plus facilement identifier et comprendre nos besoins spécifiques, mais aussi d’avoir le courage et la simplicité de remettre en question notre hygiène de vie, nos comportements, voire notre système de croyance lui-même.

Car c’est au coeur de la relation authentique entre consultant et consulté que l’effet thérapeutique recherché pourra émerger et auto-réguler en nous tout ce qui doit l’être.

A nous de jouer !